« Engagement n° 18 : Je ferai en sorte que tous ceux qui ont 60 ans et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités retrouvent le droit de partir à la retraite à taux plein à cet âge-là : ce principe sera mis en œuvre immédiatement. »

Le début du quinquennat de F. Hollande commence sérieusement à ressembler à l’application du principe de « politique par la preuve »… Soixante engagements concrets présentés pendant la campagne présidentielle et des décisions rapidement prises pour respecter sa parole !

Après l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire la semaine dernière, le gouvernement de F. Hollande continue effectivement à travailler activement en faveur de la justice sociale.

Mercredi 6 juin, le conseil des ministres a reçu une communication de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, sur l’élargissement du dispositif « carrières longues » en faveur des personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans.

Un dispositif injuste et trop limité

Le dispositif « carrières longues » créé par loi sur les retraites de 2003 a été adapté par la loi de 2010, qui fait passer l’âge minimal du départ en retraite de 60 à 62 ans : il ne concerne que les personnes ayant commencé à travailler avant 18 ans. Seules ces personnes peuvent prendre leur retraite à 60 ans.

En outre, ces personnes doivent avoir cotisé 43 ans alors que seules 41 années de cotisation sont exigées pour les personnes qui parent à 62 ans.

Le dispositif élaboré par la droite était donc profondément injuste et même discriminant à l’encontre des personnes qui ont commencé à travailler le plus tôt. Or ces personnes sont pour la plupart des ouvriers ou des employés, qui reçoivent les rémunérations les plus basses.

A croire que la droite veut donner raison au slogan syndical « les ouvriers payent la retraite des cadres »

Une réforme de justice sociale

Le projet de décret élargit le dispositif « carrières longues » aux personnes ayant commencé à travaillé à 18 ans et 19 ans. Cet assouplissement va permettre à 100 000 ou 110 000 personnes supplémentaires de partir à la retraite avant 62 ans.

Le décret va aussi mettre fin à la mesure discriminante du système mis en place par la droite en supprimant l’obligation de cotiser deux ans de plus pour prendre sa retraite à 60 ans.

Une mesure favorable aux personnes qui ont connu le chômage est aussi prévue (validation de deux trimestres de chômage)

Une attention particulière pour les femmes

Actuellement, 70 % des bénéficiaires du dispositif « carrières longues » sont des hommes. En effet, les femmes sont pénalises par leurs grossesses, leurs congés maternités et même le simple fait d’avoir des enfants dans leurs carrières et par conséquent quand elles prennent leurs retraites. La pension moyenne des femmes représente 58 % de celle des hommes.

Le décret accordera deux trimestres pour congés maternité aux femmes, qui viendront s’ajouter à la possibilité de valider quatre trimestres pour congés maternité, maladie, etc. cette mesure est donc encore plus particulièrement aux mères de plusieurs enfants, celles qui ont le plus de mal à conserver leurs emplois.